La Baule Infos

Communes de Cap Atlantique l’eau va baisser de 2%

Cap Atlantique a reconduit la délégation de service public de distribution et de production d’eau potable à SEPIG. Dans le cadre des négociations une baisse de l’eau de 7% par rapport à 2015 devrait être répercutée de -2% pour les consommateurs.
Thierry Chatry, Directeur délégué Ouest de la SAUR, Yves Métaireau, Président de Cap Atlantique, Olivier Bret, Directeur Grand Ouest de Veolia
Thierry Chatry, Directeur délégué Ouest de la SAUR, Yves Métaireau, Président de Cap Atlantique, Olivier Bret, Directeur Grand Ouest de Veolia

La  délégation de service public pour l’assainissement antérieurement géré par SEPIG reviendra pour la première fois à VEOLIA eau.

Yves Métaireau, Président de Cap Atlantique, Thierry Chatry, Directeur délégué Ouest de la SAUR, Olivier Bret, Directeur Grand Ouest de Veolia ont signé la nouvelle délégation de service public concernant la distribution d’eau potable et l’assainissement. Un coup dur pour la SAUR qui perd le marché de l’assainissement au profit de VEOLIA dont le projet était meilleur. Le personnel de SEPIG filiale de SAUR sera entièrement repris par VEOLIA.

Dans la nouvelle proposition SEPIG va notamment améliorer la détection des fuites d’eau. Cela permettra d’éviter le captage de plus de 65000 m3/an d’eau et d’économiser 40 000 euros HT d’achat d’eau. Le contrat a été imaginé pour deux périodes l’actuelle, puis lors de l’interconnexion en eau potable avec Nantes métropole. « L’étang de Sandun risquait de ne plus pouvoir répondre en cas de besoin » précisa Yves Métaireau.

La proposition de VEOLIA Eau pour l’assainissement présentait un tarif moins élevé que l’offre concurrente, avec une enveloppe de travaux beaucoup plus importante. Le contrat a prévu un volet eaux pluviales. Le délégataire aura à charge le fonctionnement, l’entretien, la surveillance et la réparation des canalisations, des installations, des branchements au réseau public, le curage des réseaux, le renouvellement des équipements ainsi que la gestion et les relations avec les usagers. VEOLIA Eau aura également la charge de l’élimination des sous-produits de l’assainissement et des boues d’épuration. « Nous avons des exigences en matière des qualités des eaux de baignade, nous aimerions l’excellence dans ce domaine » a précisé le président de Cap Atlantique.

24/10/2015 | 1 commentaire
Article suivant : « Chez Patrick les fraises sont de retour »

Vos commentaires

#1 - Le 03 novembre 2017 à 18h27 par Objectif2020, Le Croisic
Enfin une bonne nouvelle pour la Presqu'île.

Par contre, je ne comprends pas comment l'on ne répercute que -2% le consommateur au lieu des -7% de la négociation, où va cette différence de 5 points ?

Autre point sur lequel les économies sont à faire (et qui pourrait se répercuter sur la facture d'eau des consommateurs) c'est les relevés d'eau qui sont visiblement très mal organisés et virent parfois au ridicule, je m'explique :
Dans la même rue, le relevé de mon compteur se fait par exemple le 2 Octobre, jusque là, rien d'anormal, mais , une de mes voisins a son relevé le 6 et un autre de mes voisins le 10. et c'est là qu'il y a un problème car,
au lieu de faire un relevé par ci, une relevé par là, ne serait-il pas plus intelligent de faire les relevés de la même rue en même temps ?
Ce qui ferait quelques économies de temps pour la personne qui relève les compteurs mais aussi des économies d'essence et moins de pollution sans oublier de répercuter cette économie sur le consommateur et la boucle est bouclée et tout le monde est gagnant, tout simplement.

Pour finir, un point sur lequel je me pose des questions, c'est l'obsession qu'a Monsieur le Maire de La Baule et président de Cap Atlantique avec Véolia car après les plages, c'est au tour de l'eau ! A quand donc les criées de la presqu'île gérées par "Véolia Crustacés" par exemple ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter