La Baule Infos

Comment bien choisir son verre de Murano

Vous venez de recevoir la sulfure de Murano que vous avez commandé. Déception ? Plus de 60% de la productions vendus pour du Murano ne le sont pas ! La riche tradition verrière de Murano conduit les faussaires à profiter de ce marché florissant.

 Voici comment reconnaître un véritable verre de Murano, étape par étape.

Le verre de Murano doit être produit sur l'île de Murano.

L'île de Murano est composé de sept îles distinctes, divisés d'ouest en est par le canal Grande Di Murano. 

Pour vous rendre sur l'île de Murano, des Vapetto (le taxi bateau de Venise) sont disponibles, la durée du trajet n'est que de 15 minutes.

C'est ici que le véritable verre de Murano est produit. Durant l'âge d'or du verre de Murano, plus de 300 verreries étaient en activités. À partir du XVIIIe siècle, le cristal de Bohême s'impose comme l'une des meilleures productions.

Pour l'île de Murano, c'est la fin de l'âge d'or. Aujourd'hui, seul une quinzaine de verreries sont encore en activités sur l'île de Murano. Une grande partie ayant « délocalisé » leur production à Venise, ne respectant plus l'ancienne tradition des verriers de Murano.

Le verre de Murano doit présenter des bulles

Voici le second caractéristique du véritable verre de Murano. La présence de bulle est inévitable lors du processus de création.

C'est une réaction naturelle, lors de l'ajout des différentes couches de verre. Certes, d'un point de vue esthétique, certaines personnes n'apprécient pas. C'est d'ailleurs pour cette raison que les grandes cristalleries ajoutent du plomb à la composition du verre, permettant d'éviter l'apparition de bulles dans la masse. 

Cependant, Murano est avant tout le respect d'une ancienne tradition verrière qui remonte à plus de 1000 ans.

Le verre de Murano est teinté dans la masse

Attention aux faussaires ! Vérifiez que votre sculpture en verre de Murano se compose bien de différentes couches de verre.

Un test simple : placez votre sculpture sous la lumière du soleil. Si les rayons passent à travers les différentes couches de verre, c'est que vous êtes en présence d'un authentique Murano.

Une autre technique typique des artisans de Murano est celle des inclusions d'or et d'agent dans le verre. Cette technique a un coût élevé, et n'est donc pas reproduite par les faussaires.

Analysez la signature

Le plus simple reste d'analysez la signature de la pièce. Un verre de Murano est une œuvre unique, artistique, qui se négocie à plusieurs centaines voir milliers d'euros.

Si votre pièce est authentique, l'artiste ou l'atelier devrait avoir signé la pièce. Vous pouvez ensuite mener votre propre enquête afin de savoir où se trouve réellement l'atelier.

Un certificat d'authenticité est toujours préférable lors de l'achat d'une œuvre d'art. 

30/05/2019 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter