La Baule Infos

Charles Tiger, jeune vidéaste professionnel, happy d’être « from La Baule »

Du haut de ses 24 printemps, le jeune homme aux multiples passions est le réalisateur du fameux clip « Happy (We are from La Baule) », qui cartonne sur Internet actuellement. Il est en passe de réaliser son rêve : vivre de sa passion, la vidéo.

Le printemps est arrivé, mais depuis quelques mois, c’est tous les jours Noël pour Charles Tiger, pur jus baulois. En effet, après le collège à Grand Air, ce jeune homme très touche-à- tout, part suivre un BEP de technique/architecture/habitat à Nantes. S’en suit un bac STI de génie civil, « car j’ai toujours voulu aller dans le bâtiment, l’architecture et le dessin ». C’est à l’époque son schéma professionnel. Après ces deux années, Charles se rapproche de sa station balnéaire chérie, « au cadre de vie extraordinaire », pour passer un DUT de génie civil à Saint-Nazaire. Et, en juin dernier, il obtient sa licence de réhabilitation en maintenance de bâtiments. Un stage dans un bureau d’études le convainc du bien fondé de ses études mais…C’était sans compter sur une autre passion…
Depuis trois années, Charles fait de la vidéo. « À la base, c’était pour promouvoir le kite-surf avec mon frère » (Vincent, 27 ans, est vice-champion du monde de la discipline), explique le jeune homme, souriant, affable et qui plus est beau gosse, ce qui ne gâte rien. « J’ai créé ma société de production, Tiger Productions », ainsi que son site internet (adresse disponible ci-dessous). « Je n’ai rien lâché », poursuit-il, pour parvenir à son rêve encore plus profond que l’architecture et le bâtiment.
Mise au parfum des qualités du jeune homme du cru, la mairie de La Baule est entrée en contact récemment avec Charles pour s’offrir ses services, afin de réaliser un clip touristique. « Ils n’en n’ont toujours pas ! », s’amuse-t-il. La municipalité semble avoir misé sur la bonne personne, lui qui connaît les moindres recoins de sa ville.

Le clip vu plus de 60 000 fois

Si comme il l’avoue, « ce n’est pas forcément ce qu’il y a eu de plus drôle à faire, puisque ce n’est pas très recherché et varié » en termes de plans, le clip « Happy (we are from La Baule )» (tube mondial du chanteur Pharell Williams, décliné par un certain nombre de villes dans le monde), dont il est le réalisateur, va indéniablement donner un coup d’accélérateur à ses projets. « J’ai fait marcher mon réseau. Au total, il y a une soixantaine de figurants, dont une dizaine de danseurs de la MJC, et 98 plans différents ». Petite originalité, le jeune Bilal, que l’on voit introduire le clip, revient fréquemment à l’image. « Lui, je me suis tout de suite dit qu’il avait du charisme ». Nous confirmons. Vue sur la plateforme Youtube près de 64 000 fois à l’heure de ces lignes, la vidéo a été regardée presque 10 000 fois par jour la première semaine (mise en ligne le 1er mars). « Je ne m’y attendais pas forcément », confie humblement le principal intéressé. La seule difficulté a été de jongler avec la météo, capricieuse du 4 au 28 février, dates du tournage. « Et je ne voulais pas donner une image pluvieuse de La Baule, ce n’était pas négociable », sourit Charles. « En plus, la lumière met tout en avant, et pour un clip qui s’appelle Happy… ».
Désormais, cette mise en lumière devrait lui permettre de remplir son carnet de commandes, constitué de mariages, des Derbys de La Baule, des compétitions de kite-surf, du Jumping, de tournois de Polo et, du téléski nautique, « un sport qui arrive, très à la mode. Je travaille vraiment par passion. Ce que j’aime le plus, ce sont les courts-métrages ». Le jeune homme sait ce qu’il veut – achat de matériel haut de gamme –, et où il va. « Je n’ai pas envie de faire de l’image pour faire de l’image. La vidéo, c’est à chaque fois un prototype. Ce n’est pas un travail à la chaîne, c’est toujours différent ».
Pour le moment, la réussite sourit à notre jeune Baulois, qui aspire à vivre définitivement de sa passion. Embaucher quelqu’un serait-il une solution pour développer Tiger Productions, son entreprise ? « J’y pense. On me démarche déjà pour des stages ». Mais Charles garde les pieds sur terre, où sur sa planche de kite-surf. Et attendra peut-être un peu pour viser encore plus haut. Pour atteindre d’autres sommets, il envisage de « passer les diplômes d’ULM. J’aimerais développer l’aérien, et réaliser des vidéos avec les drones ». Une ascension qui risque d’être fulgurante.
Pratique :
Tiger Productions : http://tigerprod.com/
Clip Happy (We Are From La Baule): http://www.youtube.com/watch?v=NK2ZLQJmQQc

Auteur : JR | 21/03/2014 | 2 commentaires
Article précédent : « XXIIIe La Baule Jazz festival »
Article suivant : « Les Miss sont Cap »

Vos commentaires

#1 - Le 21 mars 2014 à 16h19 par damiens, La Baule
Bravo !
il porte très haut les couleurs de nos jeunes baulois.
Comme quoi nos enfants ont du talent, le tout c'est de leur donner les moyens de s'épanouir et de mener à bien leurs projets en restant à La Baule....
#2 - Le 20 novembre 2014 à 13h49 par PATRICE BOISGARD, Bourges
Bonjour Charles

j'ai découvert vraiment par hasard ta vidéo
c'est en fait en regardant la vidéo -interview de maire YVES METAIREAU

Depuis je suis intoxiqué et je regarde cette vidéo , véritable ode ou chant d'amour à la ville de LA BAULE : 3 à 4 fois par jour

je n'ai qu'un mot à dire : exemplaire et en plus les acteurs chanteurs danseurs sont merveilleux et remplis de bonne humeur et de joie de vivre
bonne continuation et merci pour ces moments de vrai bonheur ( je vais 3 fois par an à LA BAULE car je suis à la retraite )
PATRICE

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter