La Baule Infos

Centre équestre : le maire explique le choix de la Ville

La Baule devait trouver une solution pour la reprise de son centre équestre. Malgré les remarques différentes des oppositions la majorité avait opté pour poursuivre l'exploitation en retrouvant un délégataire de service public. Yves Métaireau a expliqué longuement comment il a retenu le gérant du Manège des Platanes.
Damien Haddad, déja patron du Manège des Platanes a remporté la DSP pour le centre équestre de La Baule
Damien Haddad, déja patron du Manège des Platanes a remporté la DSP pour le centre équestre de La Baule

Le maire de La Baule a pris un grand moment durant le conseil municipal pour rendre compte de la consultation de DSP pour le centre équestre. Avec humour, il a rappelé que cinq candidats seulement avaient répondu plus ou moins précisément à la demande de la Ville, que trois avaient été retenus pour l'oral. Invités à présenter leur projets, deux n'ont pas convaincu : manque de connaissance de l'environnement, frilosité pour l'un inquiet du potentiel, demandes exorbitantes de l'autre, réponses plus ou moins satisfaisantes aux exigences de missions de service public. Quant aux redevances proposées, le maire et le conseil en rient encore : « 12 €/an ! » alors que le candidat demandait des aménagements et des travaux importants à charge de la Ville.  Les recrutements de personnels, très limité, semblait aussi insuffisants.

Damien Haddad s'est engagé. Déjà installé au Manège des Platanes, il connaît la ville. Il créera une SARL dédiée, et embauchera un cavalier connu de niveau national pour tenir le centre. L'acquéreur s'engage sur une mission de promotion, un développement de l'attelage. Côté service public, il enseignera tout public, y compris aux écoliers et aux personnes handicapées. Une équipe de 10 à 11 personnes lui sera nécessaire et il semble plus souple pour l'utilisation des boxes durant les manifestations et conscient de l'obligation de gérer très rigoureusement les fumiers et les crottins de balades afin de ne pas incommoder les riverains du centre et les promeneurs en ville.

Côté redevance le contrat prévoit 30 k€/an augmenté de location de la grande carrière et son entretien. Ce qui semble satisfaisant d'autant que le délégataire a prévu d'investir 400 k€ dans les six ans à venir. Le maire n'a pas précisé dans sa présentation quelles cavaleries seront disponibles pour les cavaliers non propriétaires.

Gabriel Dahan, très opposé à la DSP est pourtant ravi, il salue le choix d'un « ami » et souligne qu'il vaut mieux « deux centres que nous connaissons »,confirmant que le tarifs des cours et des pensions est conforme à ceux de la Presqu'île.

Pour Didier Vernet non plus la DSP n'est pas appropriée et il s'abstiendra, mais souhaite la bienvenue au nouveau délégataire.

Gérard Denoyelle est sensible au réemploi des salariés et pour La Baule Autrement, il « reconnaît un choix judicieux » même s'il fait part d'une inquiétude concernant l'évolution les tarifs.

Le maire conclut « je crois que c'est un garçon honnête, et c'est celui qui apportait le plus de garantie ».

Le centre équestre rouvrira donc dans quelques semaines, et sûrement avant fin juin.

Auteur : LY | 14/05/2015 | 1 commentaire
Article précédent : « Un ralentisseur des plus Saillant »
Article suivant : « La Baule opte pour la procédure de dialogue compétitif pour la rénovation de son éclairage »

Vos commentaires

#1 - Le 17 juin 2015 à 21h39 par dupond
Le fric a gagne

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter