La Baule Infos

Centre équestre : Damien Haddad prêt pour sa reprise

Le patron du centre équestre des Platanes a été retenu pour la Délégation de Service Public du centre équestre proposé par la Mairie de la Baule. Il a répondu aux questions de Media-Web.

À 29 ans le jeune homme a déjà acquis une solide expérience. Il n'est pas issu d'une famille de cavaliers professionnels. « J'ai commencé à monter enfant en Touraine, en club ». Ensuite le jeune garçon a poursuivi comme cavalier, une formation en élevage « j'ai appris plein de choses mais aussi que ça ne serait pas mon métier ». Des emplois comme cavalier d'obstacle à haut niveau, deux saisons de concours au Liban puis le monitorat et Damien Haddad est engagé comme enseignant à Jardy dans une grosse structure qui lui apprend ce qu'est une clientèle diverse d'adultes exigeants et l'organisation de manifestations. En 2009, à 23 ans, il choisit de s'installer et rachète le Manège des Platanes.

Comment fonctionnent Les Platanes ?
J'ai acheté en 2009, j'exploite sur 3 ha 5, nous avons fait beaucoup de travaux. Actuellement le centre accueille une cinquantaine de propriétaires. 20 poneys Shetland et quinze double-poneys pour les jeunes cavaliers et une cinquantaine de chevaux constituent la cavalerie propre du centre dont une dizaine de chevaux de concours.
Nous disposons d'une bonne cavalerie, pas de chevaux blasés chez nous.

Pourquoi s'engager sur la DSP ?

Ici je ne peux pas développer plus. On sollicite beaucoup la structure et je ne peux pas agrandir.

Qu'allez-vous faire au Centre équestre ?
Fonctionner de la même façon je pense dans un premier temps.
 
Pas de spécialisation ?
Non, les activités seront assurées sur les deux sites. Bien sûr, il pourra y avoir des cas où une structure pourra dépanner l'autre en facturant des prestations (enseignement, location de chevaux). Il faut prendre en compte la proximité qu'attendent les cavaliers propriétaires.
 
On parle de 400 000 euros d'investissement ?

Oui, y a déjà la  cavalerie, la sellerie, tout le matériel (tracteurs remorques), le matériel de transport.. Nous équipons en matériels « doux » pour limiter le bruit (tracteurs) et ne pas agresser les revêtements de sols. Et pour mécaniser, du petit matériel pour faciliter le travail : regardez ici vous ne voyez pas une brouette ! Il y aussi les aménagements, l'informatique etc..

Mais ça c'est pour fonctionner, Il y a peu d'investissement « immobilier ». Si vous partiez au bout  des 6 ans, vous repartiriez avec, non ?

Oui, sauf quelques aménagements que nous allons effectuer.
 
Vos collègues du Groupement Dubois avaient étudié ce projet comme une création car le centre est fermé depuis un an et il n'y a plus de propriétaires par exemple, plus de clientèle...
Oui je suis d'accord avec cette approche. Aux Platanes, nous avons posé la question, les propriétaires se disent bien ici et seulement deux vont changer.

Serez-vous prêt pour juillet, dans 10 jours ?
Oui, je n'ai pas encore les clefs, les documents sont à la Préfecture pour contrôle de légalité et la mairie travaille à la préparation.

La Ville prend quoi en charge ?
Elle fait des travaux comme changer les abreuvoirs, refaire l'électricité, l'ossature du manège, repeindre les façades des boxes, les portes,le nettoyage général, l'installation de toilettes pour PMR (en septembre)...

La cavalerie est prête ?

Oui j'ai déjà 15 Shetland, j'en cherche encore une dizaine. J'ai aussi acquis 17 double-poneys. Pour les chevaux j'ai une vingtaine de bons chevaux d'instruction de tous niveaux et une dizaine de chevaux de promenade. Une partie est arrivée mais je n'ai pas assez de place ici.

Que répondez-vous quand on vous dit que 11 salariés c'est beaucoup ?

Ici je fonctionne comme cela, avec huit personnes et moi. Les ratios habituels ne sont pas applicables en balnéaire et avec de nombreux propriétaires, et beaucoup de stages en périodes de vacances scolaires.
Au centre équestre j'ai prévu une responsable du centre et  de la pédagogie et trois autres enseignants, deux soigneurs (un chef d'écurie et une groom de concours), et quatre agents d'entretien (nous vidons les boxes nous-mêmes) et bien sûr un poste de secrétariat. Tout le monde est recruté.
Dans un premier temps je serai plus présent au centre équestre, ensuite j'ai prévu de partager également mon temps entre les deux.

La Mairie attend des animations...
Nous allons remettre en place le concours mensuel sur 10 mois.
Et les fêtes de club seront organisées comme aux Platanes dans un premier temps.

L'attelage ?
La Mairie nous a parlé de  transport pour les scolaires, les mener à la piscine par exemple, ou pour le Noël Magique, il faut voir et préciser. On verra en septembre. Pour l'instant, il n'y a pas d'instruction prévue en attelage.

Et les crottins de balade ?
Nous nous sommes engagés à ramasser les crottins de nos balades, en été (juillet et août) et sur un  parcours défini. Nos balades ce sont celles qui sont accompagnées par nos moniteurs soit une le matin et une le soir. Les crottins seront donc ramassés sur le chemin qui longe les tennis, au long de l'étier, l'avenue des hirondelles, la rampe et au début de la plage sur le sable mou, mais pas sur le sable mouillé .Nous ferons cela avec un quad et une remorque, un micro-tracteur risque d'être un peu lent. Pour nous le ramassage des crottins n'est pas un problème. On sortira une vingtaine de chevaux...ce seront trois ou quatre crottins par balade.

Que pensez-vous de l'interdiction de la Mairie de Pornichet ?
Je ne vais jamais sur la plage de Pornichet, mais c'est nul. C'est ne pas prendre en compte économie parallèle des gens qui viennent acheter une maison secondaire ou principale  parce qu'ils montent à cheval et peuvent aller sur une belle plage. Les enfants viennent pour des stages en été mais aussi en vacances scolaires, ils viennent en famille. C'est se priver d'une bonne clientèle pour la ville.

Damien Haddad souhaite que  « tous les centres travaillent ensemble », et qu'ils puissent se dépanner, faire des commandes groupées...
Les tarifs au centre équestre seront les mêmes que ceux des Platanes.
« Le but c'est de faire venir des cavaliers à La Baule ».

Le centre équestre devrait être inauguré début juillet.
Cavaliers à vos rênes !


 

Le Manège des Platanes

Le Manège des Platanes (Photo Grégoire BALEY)
Le Manège des Platanes (Photo Grégoire BALEY)
Photographie de Grégoire Baley
gregoirebaley@gmail.com
http://facebook.com/G.BaleyPhotography
Tél.: 06 33 54 86 82
Auteur : LY | 19/06/2015 | 0 commentaire
Article précédent : « Tourisme : La Baule même la com. n’y est plus »
Article suivant : « Tennis : Championnat du monde seniors par équipe les Françaises et les Américains en or »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter