La Baule Infos

Cantonales : Gatien Meunier désigné par les militants UMP

Comme le prévoient les statuts de l’UMP, les militants ont élu démocratiquement Gatien Meunier Adjoint au Maire de La Baule pour les représenter aux prochaines élections cantonales.

Trois candidats se présentaient au vote des militants. Sur 221 votants Gatien Meunier 119 voix, Jean Claude Blanc 50 voix, Pierre Sastre 42 voix (blancs où nuls 10) Reste maintenant à Gatien Meunier à recevoir l’investiture officielle du comité départemental lundi.

La réunion de présentation des candidats s’est déroulée dans une bonne ambiance mais une tension palpable s'est installée quand le cas de Pornichet a été évoqué. Absence remarquée de Robert Belliot candidat déclaré qui a refusé le vote des militants. Enfin la petite stratégie mise au point par les militants UMP de Pornichet pour affaiblir Gatien Meunier n’a pas fonctionné, elle a surtout contribué à affaiblir Pierre Sastre.
Pornichet était au centre des conversations. Nous avons recueilli des impressions de militants :
« Belliot va se retrouver de plus en plus isolé »
« Je regrette que Belliot ne soit pas venu s’expliquer devant les militants, on l’a soutenu aux municipales et maintenant il joue cavalier seul » « Avec 4 candidats s’il était venu, il aurait peut-être gagné.» « On n’ose pas imaginer que le comité départemental aille contre le vote des militants lundi ».

Gatien Meunier visiblement satisfait de ce résultat a remercié les militants : « Je serai digne de votre confiance » « Ce débat démocratique c’est une première sur la 7e circonscription, quant à moi cela fait plus de 30 ans que je suis impliqué dans la vie locale et associative. »

Après l’investiture de lundi Gatien Meunier pourra préparer sa campagne et essayer de ressouder une UMP bien secouée par ses divisions.

Auteur : JBR | 11/12/2010 | 8 commentaires
Article précédent : « Gatien Meunier confirmé par les instances départementales de l’UMP »
Article suivant : « Élections cantonales : La stratégie suicidaire de l'UMP »

Vos commentaires

#1 - Le 12 décembre 2010 à 00h30 par Yvette
Vote pourri dès le départ.
Intervention inadmissible d'yves Métaireau, d'abord sur une attaque ad hominem anti Belliot, puis sur un argumentaire insoutenable selon lequel pour bien représenter la circonscription il faut impérativement appartenir au territoire susceptible de recevoir les subsides du Conseil Général sous la forme des contrats territoriaux. Traduction : Pornichet qui fait partie de la Carène pue du bec et n'est pas légitime à se présenter à la circo.
Berk !

Ensuite, une question se pose. Si Y Métaireau avait émis le souhait d'être candidat aux cantonales, y aurait-il eu des primaires ?
Sympathisants UMP, pouvez-vous répondre à cette question en votre âme et conscience ????
#2 - Le 12 décembre 2010 à 09h16 par Yves, La Baule
ce qui est regrettable dans cette histoire c'est que Monsieur Sastre avait autant de valeur que Monsieur Meunier. Espérons que Monsieur Sastre sera un jour récompensé de son dévouement.
#3 - Le 12 décembre 2010 à 12h49 par jfc
Belliot a eu tort d'être absent et sa couardise, son manque de loyauté sont en tain de diviser l'ump de Pornichet.
Beaucoup de Pornichétins, comme moi voteront pour de candidat désigné (G Meunier même si j'aurai préféré P Sastre) et en aucun cas pour ce Belliot diviseur et incapable de défendre ses positions devant les adhérents.

Y Métaireau a bien taclé Belliot pour son manque de courage mais s'est montré sectaire dans ses propos de baulois anti pornichétin; pas classe du tout!

Les primaires c'est l'avenir et le respect des adhérents. Espérons que les Métaireau, Priou... se plieront à cet exercice lors des prochains scrutins.
#4 - Le 12 décembre 2010 à 13h06 par Yvette
Parodie de démocratie hier. Les militants étaient tout contents qu'on demande leur avis. C'était de la poudre aux yeux. Pure démagogie.

Un peu d'imagination chers militants UMP.
Inversez la situation : M Métaireau candidat à l'investiture ainsi que deux ou trois conseillers municipaux pornichétins.
Y aurait-il eu des primaires ?
Mille fois non !

Ces primaires n'avaient pour objectif que de barrer la route à Belliot.
Le maire de l'autre commune du canton est-il moins légitime que Métaireau ?

Belliot n'avait pas d'autre option que passer outre. Et son meilleur ennemi Métaireau espère ainsi conserver le poste de conseiller général dans le giron baulois.
Ses ambitions sénatoriales vont être difficiles à satisfaire maintenant.
A moins qu'il n'en ait déjà plus ?
#5 - Le 12 décembre 2010 à 16h37 par gud
Bélliot n'accepte pas la règle des primaires donc de la démocratie interne, il s'exclue de lui même.
Les autres Maitéreau, Prioux doivent donc être soumis aux mêmes règles lors des prochains scrutins.
La démocratie se mérite.
Les maneuvres de Bélliot (et de ses acolytes) pour justifier son absence sont de la tara-bistouille de petit politicien de quartier.
Vive les primaires et le respect des adhérents!
#6 - Le 12 décembre 2010 à 18h59 par CONCLUSION
Conclusion:
Les stupides rivalités et conflits d'intérêts entre Pornichet et La Baule devraient conduire à ne pas voter pour un maire ou un élu de ces deux villes.
Le candidat G Meunier serait donc bien avisé de s'engager à démissionner de son poste de conseiller municipal en cas de victoire, et d'oeuvrer pour les deux villes. (
Belliot est-il prêt à prendre le même engagement? Ha, ha ha!

Il faut continuer sur la voie des primaires et s'appuyer sur la lucidité des adhérents.
#7 - Le 13 décembre 2010 à 09h24 par Pucelle, Pornichet
Les absents ont toujours tort!!!!!!
En refusant de participer à un acte de démocratie que sont les PRIMAIRES (une PREMIERE pour L'U M P )Robert Belliot a quasiment perdu toute chance d'ètre présent au 2ème tour des cantonales .
C'est en plus un mauvais calcul car avec 3 candidats Baulois il y aurait eu une répartition des militants et Robert Belliot pouvait " rafler la mise " avec des militants Pornichetins qui se seraient déplacés plus nombreux pour voter .Le candidat gagnant dans cette savante manoeuvre de Robert Belliot et de ses stratèges a été le Docteur Blanc pour qui les militants Pornichetins ont pour une grande partie apporté leurs voix .Ce dernier a l'issu du scrutin s'étonnait d'avoir réalisé un score de 25%!!!!!
Cette manoeuvre a handicapé Pierre Sastre qui était le plus compétent et le plus brillant pour faire le job .Tu sais Pierre faire face à l\\\'adversité et tu sauras j\\\'en suis certain rebondir .Quand à Gatien il va te falloir \\\" ramer \\\" particuliérement à Pornichet .La proposition de CONCLUSION pour qu\\\'en cas de vitoire tu démissionnes de ton poste de Maire adjoint à La Baule me semble judicieuse .Il va te falloir prouver qu\\\'un bon et fidéle militant peut ètre un bon can didat . Ce n\\\'est pas évident .
#8 - Le 13 décembre 2010 à 17h18 par jamulé, Pornichet
Sans me prononcer sur une "légitimité" supposée à être automatiquement LE candidat lorsqu'on est maire, il y a une certaine "légitimité" d'un parti politique à barrer la route d'un candidat qui montre une attitude anti-démocratique, une propension à diviser à St Nazaire comme à Pornichet et La Baule, une instabilité politique, un opportunisme égocentrique et une action communale très très controversée.
Les deux maires du canton se sont distingués négativement, l'un dans les médias et l'autre lors du vote de samedi, en "défendant" que l'importance à être au conseil général est de bien servir LEUR propre ville.... tout un programme......

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter