La Baule Infos

Burkini à La Baule : Yves Métaireau (LR) choisi l’eau tiède

Alors que le burkini est désormais proscrit dans une douzaine de communes des Alpes-Maritimes, dont Nice, Menton, Cannes, Villeneuve-Loubet, et cinq du Var, dont Fréjus, Sainte-Maxime ou Le Lavandou. Sans oublier Le Touquet, dans le Pas-de-Calais ou Sisco, en Haute-Corse, le maire de La Baule choisi la tolérance en précisant que « ce n’est pas aux maires de l’interdire mais au législateur dans le cadre d’une réflexion globale »

Selon Presse Océan Franck Louvrier  LR souligne « un risque de troubles à l’ordre public au regard de l’exaspération des Français. Les signes ostentatoires religieux n’ont rien à faire sur les plages. »

Mais peut-on interdire le port du burkini aux riches clients du groupe Barrière qui fréquentent la plage de La Baule ? Aucun trouble de l’ordre public n’a jamais été constaté.

Selon Serge Slama, maitre de conférences en droit public à Nanterre, les arrêtés des maires reposant sur l’ordre public, la laïcité ou les bonnes mœurs n’ont aucune valeur juridique, puisque le droit français proclame au contraire la liberté. « Si on applique l’arrêté, on pourrait verbaliser des prêtres en soutane ou des bouddhistes ou des sikhs ou encore des juifs orthodoxes ou même le pape » a-t-il assuré au journal La Croix.

Au niveau européen, la charte européenne des droits fondamentaux, ratifiée par la France, protège également le droit de « manifester sa religion ou sa conviction individuellement ou collectivement, en public ou en privé », comme le précise l’article 10  de la Charte. L’article 21 interdit par ailleurs toute discrimination en fonction notamment de la religion.

De son côté, le Premier ministre, Manuel Valls, dans une interview au journal La Provence, a indiqué qu’il « comprenait les maires qui, dans ce moment de tension, ont « le réflexe de chercher des solutions, d’éviter des troubles à l’ordre public ».

« Le burkini n’est pas une nouvelle gamme de maillots de bain, une mode. C’est la traduction d’un projet politique, de contre-société, fondé notamment sur l’asservissement de la femme » a déploré le Premier ministre, en insistant sur les valeurs de la République.

« Les gens sont libres de prendre leur bain costumés ou non », a estimé Jean-Pierre Chevènement, pressenti pour prendre la direction de la Fondation pour l’islam de France, interrogé sur Europe 1 mardi 16 août. L’ancien ministre de l’intérieur était attendu sur la question polémique de l’interdiction du « burkini » « Ma position, c’est la liberté sauf nécessité d’ordre public, a ensuite nuancé l’homme politique. Quand il y a la possibilité de heurts, comme il a pu s’en produire à Sisco en Corse, le maire de Sisco, comme le maire de Cannes, sont fondés à prendre des arrêtés. Ça fait partie des pouvoirs des maires qui sont chargés d’assurer la tranquillité publique. »

Le Maire de La Baule a finalement choisi la position sage de Jean-Pierre Chevènement.

Auteur : JR | 20/08/2016 | 8 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 21 août 2016 à 10h59 par Girard , Ecquevilly
M.Serge Slama a, à mon avis, raison.
Ceci étant, il n'y a pas de choses plus graves que ça à régler avant ?
#2 - Le 21 août 2016 à 12h20 par bleu
métaireau =maire ou président de ''cap a'' nage constemment en eau tiède. mais champagne frappé & petits fours à température... au vu de ses compétences de maire & celles de ses collaborateurs il est de première nécéssitée à l'image de sa population de rester dans le paraître donc restons dans ces eaux troubles & tièdes
#3 - Le 21 août 2016 à 12h24 par dimitri, La Baule
Je ne pense pas que la décision du Maire de La Baule ai été guidée par l'aspect commercial. Il est vrai que des femmes voilées fréquentent le quartier du Casino comme clientes des Hôtels. Ça ne me choque pas plus qu'à Evian ou Genève ou elles sont beaucoup plus nombreuses. Elles consomment dans les magasins c'est une bonne chose. Par contre je crois que le Maire a eu raison de ne pas mettre d'huile sur le feu. Nous ne sommes pas en Corse
#4 - Le 21 août 2016 à 21h47 par dugar
il est grand temps que ce monsieur prenne sa retraite
#5 - Le 22 août 2016 à 00h51 par bleu
dugar vous avez raison c'est déjà le cas ! remarquez bien il ne participa qu'a des pots de ...départ
#6 - Le 22 août 2016 à 21h20 par darribere
Ainsi nous allons pouvoir continuer à faire du longe côte dûment vêtues de combinaisons bien protectrices et bien enveloppantes et mettre nos bonnets qui cachent les cheveux dans les piscines !!!Il y a effectivement des choses bien plus graves à régler dans ce pays que les tenues balnéaires dignes de nos grands mères (cachez ce sein que je ne saurais voir..) Ne nous trompons pas d'urgence...
#7 - Le 24 août 2016 à 16h43 par new
#6
Ce n'est pas une urgence ,c'est un symptôme.
À l'échelle nationale il n'y a pas que des femmes de riches , à Évian ou à Genève stimulant l'économie #3
Il y a des secteurs entiers sous perfusion financière ,des écoles ,des logements ,et c'est cela qui énerve 30% des francais.
Cette nouveauté vestimentaire est perçue comme une provocation ,tout comme le porc dans les cantines ,etc ..etc..
Mélange des civilisations ,oui ,pourquoipas ,mélange des finances publiques ,...???
C'est pourquoi ,l'habit faisant le moine, ces tenues peu courantes ne conviennent plus à certains.
Voir. l'histoire de SIAM ,qui porte plainte contre l'État .Voir ''Le Monde''.
Elle se dit victime pour avoir porté d'amples vêtements sombres sur la plage
de Cannes et humiliée par des agents
municipaux qui l'ont amendée.
Une plainte contre l'Etat ,ce n'est pas rien..
#8 - Le 13 septembre 2016 à 09h45 par Transparence
Si l' on écoute F Louvrier, on va bientôt devoir être tous " á poils" . Afin d'éviter d"être pris pour ce que nous ne sommes pas.
Franchement une société ou les politiques n' ont qu'á se préoccuper de la tenue de bains , est une société en vacances. De quoi se plaint-on?
Remarquez, si on était tous a poils, on pourrait exiger encore plus de transparence de la part justement de nos politiques, qui pour certains, on l' aura compris on beaucoup ce choses a cacher.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter