La Baule Infos

Beaucoup d’eau dans des peintures à l’huile

Jacques Moreau-Gaudry, peintre baulois, est l’invité d’honneur du 47e salon de printemps à la chapelle Sainte-Anne. Rencontre avec un artiste reconnu au niveau international.

Jacques Moreau-Gaudry peint depuis l’âge de 17 ans. Il entre à l’école des arts appliqués du Mans en 1958 puis fait les Beaux-arts de Nantes, avant de devenir graphiste publicitaire. « J’ai toujours travaillé dans des domaines artistiques. Je suis un artiste authentique car je n’ai pas eu de métier à côté », précise le peintre. C’est en 1977 qu’il décide de se consacrer à la peinture et d’en vivre. Ce qu’il réussit à faire la même année mais « je m’étais fait connaître avant avec quelques expositions et des salons. J’ai participé à ma première grande galerie en 1978 à la Galerie de l’Orangerie à Nantes ».
Depuis, il a participé à beaucoup d’autres expositions, aussi bien personnelles qu’internationales. Jacques Moreau-Gaudry a exposé à Munich, Tokyo ou encore aux États-Unis. « J’ai beaucoup exposé à travers les marchands et j’ai moi-même été dans d’autres pays pour présenter mon travail. Par exemple, j’ai visité toutes les villes principales du Canada. Mais tous ces pays ne m’ont pas inspiré, je suis un artiste très européen », ajoute Jacques Moreau-Gaudry.

Un style bien identifiable

Il commence par faire beaucoup de graphisme avec une plume puis passe à la peinture à l’huile. Et, jusqu’à la fin des années 1980, il utilise des couleurs pastel pour peindre ses tableaux, puis il passe à des couleurs très concentrées. « J’ai rencontré quelqu’un de la Galerie Vendôme qui m’a dit que j’avais beaucoup de style, mais que mes peintures étaient trop claires et qu’elles étaient donc plus difficiles à vendre », dit Jacques Moreau-Gaudry pour expliquer ce changement.
Ses terrains d’expression préférés sont des villes avec de l’eau. « Actuellement je travaille sur Venise ou encore Bruges. Ce sont des villes dont j’aime l’architecture », précise Jacques Moreau-Gaudry. Mais il aime aussi les campagnes et les clochers, non pas pour le symbole religieux mais pour leur verticalité. « C’est mon style, on me reconnaît grâce à lui », conclut Jacques Moreau-Gaudry.


47e salon de printemps de La Baule, chapelle Sainte-Anne, du 10 au 25 avril.
Ouvert du lundi au vendredi de 15 heures à 19 heures, le samedi et le dimanche, de 10 heures à 12 h 30 et de 15 heures à 19 heures.

Auteur : AP | 11/04/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Venez faire salon à Saint André des Eaux… »
Article suivant : « Une exposition qui a « de la gueule » à la chapelle Sainte-Anne »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter