La Baule Infos

Aung San Suu Kyi est libre

Après plus de 7 années consécutives de résidence surveillée, Aung San Suu Kyi a été libérée/Samedi, le jour du terme de sa dernière condamnation à 18 mois de résidence surveillée, vers 17 heures (10 h 30 GMT) des responsables officiels sont entrés dans sa maison, rue de l’université, pour annoncer à la lauréate du prix Nobel de la Paix, sa libération de la junte.

Aux dires d’une journaliste de l’AFP, les partisans ont chanté en espérant voir la leader du parti démocrate birman. Dès les barricades tombées, une foule de plus de 2 000 personnes se sont précipitées vers la demeure de cette figure emblématique de l’opposition birmane.

13/11/2010 | 4 commentaires
Article précédent : « Samedi 27 novembre, Journée de l’arbre, à La Baule »
Article suivant : « Aung San Suu Ki faite citoyenne d’honneur de la ville de La Baule »

Vos commentaires

#1 - Le 14 novembre 2010 à 07h56 par Ahmed-Khodja, Orange
trés content de la libération de Aung San et ce gace surement à l'effort déployé par les ONG,la pression faite autour de cette affaire par les etats occidentaux c'est qu'ils ne risquaient rien puiqu'iis n'ont qu'pas de contrats a coups de milliards,alors qu'on se tait au sujet des violations des droits de l'homme au Sahara Occidental pour ne pas froisser les BELLES relations avec le Maroc,on se tait aussi autour de ce qui se passe en Afganistan,en Irak,le sort des journalistes en Russie et la liste est longue.Arretez de prendre les gens pour des cons.
#2 - Le 14 novembre 2010 à 10h35 par suelto
Oui, vous avez raison,
Tous ceux qui se battent pour la liberté savent que ce n'est pas fini, jamais.
On a bien vu le silence prudent de notre gouvernement pendant la visite chinoise.
Mais le monde peut changer, un peu, chaque jour.Si cette dame peut porte un peu plus haut l'espoir de tous ceux qui ne sont pas libres, pour qu'ils sachent qu'ils ne sont pas seuls et que, dehors d'autres, comme vous le faites ici le font savoir,et les soutiennent à la mesure de leurs petits moyens,alors je me réjouis.Sur les murs, j'écris ton nom...Liberté
C'est plus facile quand on est dehors.
Et ce n'est pas prendre les gens pour ce que vous dites que de se réjouir d'une libération.
Et si ça l'est, et bien je suis bien heureux de l'être moi,con, aujourd'hui, et tous les autres jours.
Vous et moi sommes d'accord sur le fond je crois, et je comprends votre colère,c'est aussi la mienne, mais chaque pas compte, même le plus petit, le sien aussi.
Merci La Baule d'avoir mis son nom sur cette affaire.
A qui maintenant le soutien de la Ville ? Faites vite, élus, il y a encore du travail !
#3 - Le 21 novembre 2010 à 21h16 par Oriane Borja, Loire-atlantique
Mon Dieu, cela montre surtout combien nos contrées ignorent tout de la géopolitique mondiale.
S'il n'est pas mon propos de soutenir les dictatures, bien au contraire cela ne permet pas de se voiler la face, on sait pertinemment quel est le rôle des "Prix" occidentaux.
Il est de soutenir les politiques tout aussi dominatrices et dictatoriales envers les peuples sauf qu'elles se situent elles du côté des vainqueurs qui ont su se partager le monde en s'octroyant les places de choix dans les instances économiques politiques et financière internationales, sous contrôle des Etats-Unis.
Ce sont elles qui décident de ce qui est bien et ce qui est mal, et bougent leurs pions sur la scène géopolitique internationale.
Ils se moquent de cette femme entant qu'être humain, ils s'en servent simplement pour déstabiliser un régime.
Toute la politique étrangère de l'occident, aujourd'hui totalement dominée par la puissance thalasocratique états-unienne, n'est qu'une vaste entreprise de manipulation, qui jouant sur les droits de l'homme, qui jouant sur les religions, pour imposer sa vision économique et sa main-mise sur les richesses naturelles.
Nos dirigeants fonctionnent toujours dans une monde bipolaire, alors qu'il est totalement dépassé, ils préfèrent voir les dictatures ailleurs pour mieux ignorer que notre peuple n'est lui-même, plus maître de son destin.
C'est bien méconnaître l'oeuvre du Département d'Etat US, son rôle dans les révolutions colorées, et son rôle dans le soutien des dissidences, dans le seul but de conformer les pays récalcitrants à leur vision unipolaire du monde où chacun devrait s'aligner sur leur modèle marchand.
#4 - Le 22 novembre 2010 à 09h34 par Oriane Borja, Loire-atlantique
Pour compléter l'information et illustrer mon propos, je rappelle aux naifs que la multinationale Total travaille en étroite collaboration avec le régime Birman, ce qui n'empêche pas l'Agence Vigeo, actuellement présidée par l'ancien Secrétaire général de la CFDT Nicole Notat, qui est chargée de noter les entreprises au regard notamment de leur "respect" des "droits de l'homme", de placer Total en tête des entreprises remplissant le contrat "moral".
Il est vrai que Total est aussi ... actionnaire de Vigeo.

Alors, l'ex- leader syndicaliste ayant rejoint le MEDEF, les droits de l'homme à géométrie variable en fonction des intérêts économiques, tout cela ne ressemble-t-il pas à du gros foutage de gueule pour gogos ignorants ?

Et puis, si dans certains pays aux rites primaires, selon les critères occidentaux, ils enferment leurs opposants, que diable, dans des régimes distingués, on les "suicide", ou assassine à grand renfort de spectacles.
De l'art et la manière, voilà le seul degré de distinction.

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter