La Baule Infos

Assemblée Nationale questions au Gouvernement : Sandrine Josso interpelle Adrien Taquet au sujet des cancers pédiatriques

Mardi dernier , plusieurs députés engagés dans la lutte contre le cancer se sont réunis au sein de l’Assemblée pour montrer leur solidarité envers les patients et leurs proches. Ce geste marque un temps fort de septembre en or, un mois dédié à mettre en lumière le terrible sujet des cancers pédiatriques. Sandrine Josso a interpelé mardi Adrien Taquet, Secrétaire d’Etat chargé de l’enfance et des familles, lors d’une séance de questions au Gouvernement. Face aux insuffisances du plan décennal contre le cancer 2021-2030, la députée demande au gouvernement d’apporter une réponse enfin à la hauteur de ce fléau.

Le Président de la République a lancé en février dernier un Plan décennal de lutte contre le cancer 2021-2030 qui fait de la lutte contre les cancers pédiatriques une priorité stratégique et fait mine d’une grande ambition. Il propose de nouveaux programmes de recherche, une amélioration de la collecte de données, des aides au développement de traitements contre les cancers pédiatriques et une révision du règlement pédiatrique européen. Mais quels en sont les résultats aujourd’hui?

A ce jour, 50 % des médicaments prescrits aux enfants atteints d’un cancer sont encore non-spécifiques et les programmes de recherches mis en oeuvre dans le précédent plan cancer, environ 3% du Budget de l’Inca, demeurent insuffisants.

A cette action publique lacunaire s’ajoute également la problématique environnementale et notamment l’exposition des enfants à des substances toxiques, comme l’amiante encore trop souvent présente au sein des infrastructures qui les accueillent.

La députée avait déjà alerté sur la situation alarmante du bassin de Saint Nazaire. On y trouve un taux de cancer supérieur de 28% comparé à la moyenne nationale. Ce phénomène s’explique par une exposition directe à des substances toxiques et cancérigènes, individuellement à des doses bénignes pour la santé, mais dont l’association devient extrêmement dangereuse. Depuis 2015, 25 enfants ont été touchés par un cancer sur un périmètre de quinze kilomètres, 7 en sont décédés. C’est 7 de trop.

Sandrine Josso estime que les politiques publiques sont aujourd’hui inadaptées. Auteure du rapport sur l’évaluation des politiques publiques de santé environnementale créée à son initiative, elle alerte sur l’état critique de la santé environnementale du pays.

La députée demande la mise en place d’une médiation réunissant entreprises, représentants de l’État et citoyens pour penser ensemble des solutions pour mettre fin aux cancers pédiatriques.

“La place réservée au financement des programmes de recherche des causes des cancers pédiatriques est insuffisante”.

23/09/2021 | 9 commentaires

Vos commentaires

#1 - Le 10 octobre 2021 à 12h38 par Valérie, La Baule
Allez-vous parler de l’article de Mediapart d’aujourd’hui sur Madame Josso comme vous l’avez fait avez les dîners clandestins de M Louvrier ?


****Rédaction******

Certainement surtout quand l'information n'est pas vérifiée. La fameuse Leilla a été déboutée de toutes ses demandes au tribunal des Prudhommes.
#2 - Le 10 octobre 2021 à 20h42 par marc, La Baule
Ah bon ? La Baule infos auraient donc des informations que Mediapart ignore ? Madame Josso va donc porter plainte en diffamation ? Le journaliste est pourtant celui qui a sorti, entre autre, l’affaire Benalla….
Pourriez-vous nous apporter les preuves que cette collaboratrice a été déboutée ? C’est étonnant car Madame Josso ne semble pas avoir donné cette information à Mediapart. J’ai hâte de voir quelle sera la réaction de la députée

*****Rédaction*****
jugement du tribunal sorti lundi dernier !
#3 - Le 10 octobre 2021 à 22h28 par marc, La Baule
Vous parlez des prud’hommes mais le journaliste parle d’une plainte pour abus de confiance. Ça ne concerne donc pas les prud’hommes.
Je vois que d’autres confrères à vous viennent d’écrire des articles sur cette affaire largement relayée sur les réseaux sociaux.

****Rédaction***
La plaignante déboutée aux Prudhommes aurait déposé plainte par vengeance.
Nous enquêtons. Ça reste une affaire privée.
#4 - Le 10 octobre 2021 à 22h30 par martin, Pornichet
Les portes flingues de Jean-Yves Gontier ont commencé leur salle besogne. En jeu l'investiture. Beaucoup s'inquiètent de la fusion LREM - Modem. Concernant Sandrine Josso les jeux sont faits. Prime au sortant. De la part d'En Marche les boules puantes sont de sortie. La fameuse Leïla (prénom d'emprunt) citée dans l'article a été déboutée de toutes ses demandes devant le tribunal des Prudhommes de Saint-Nazaire. On ne sait même pas si elle a déposé plainte sauf par vengeance. Médiapart aurait du vérifier. Reste que les portes flingues de Gontier ne s'honorent pas de ce type de comportement. Rendez-vous en juin 2022.
#5 - Le 11 octobre 2021 à 00h34 par marc, La Baule
Martin
Vous vous faites le porte-parole de Sandrine Josso ? Donc, la salariée qui n’a pas été remboursée comme le reconnaît d’ailleurs Mme Josso (cf l’article de Ouest France) aurait voulu se venger et aurait porté plainte pour abus de confiance ?
Je ne vois pas l’interêt qu’aurait Monsieur Gonthier dans cette histoire. Je pense plutôt que les LR qui ont déjà perdu en 2017 face à Mme Josso ont intérêt à la voir disparaître.
Je suis impatient de lire la suite de ce feuilleton qui, quoi qu’il en soit, n’honore pas la députée. Elle dit, je cite « j’ai embauché une amie et c’est pour cela que le dimanche elle me faisait ma couleur ». On parle bien d’argent public, non ? Une collaboratrice n’a pas à s’occuper des cheveux de sa députée ! Et quel patron demande à son salarié 10 000€, surtout quand le salarié gagne 2,5 fois moins que son employeur. Et enfin, la pauvre députée dit qu’ »avec plus de 5000€ par mois, elle ne s’en sortait pas »
#6 - Le 11 octobre 2021 à 08h15 par marc, La Baule
Laissons faire la justice et nous verrons bien
#7 - Le 11 octobre 2021 à 20h15 par Martine, Pornichet
Prime au sortant oui, mais quand il ou elle fait le job. Mais quand toute la presse locale ainsi que Mediapart et Capital sortent une affaire pareille, je pense que les électeurs sauront choisir. Et puis Mme Josso était à LaRem puis elle a quitté le parti grâce auquel elle a été élue ( on a bien vu que sans étiquette elle n’a recueilli que 4% des suffrages) et deux ans plus tard, elle se dit majorité présidentielle.
#8 - Le 13 octobre 2021 à 08h53 par Jossopas
Un nouvel article de Ouest-France de ce jour 13/10 indique clairement qu'une plainte a été déposée par l'ex-assistante il y a un an au commissariat de La Baule.
La rédaction de la Baule infos pourrait elle confirmer ce fait?
#9 - Le 14 octobre 2021 à 18h54 par  Attention à la Marche ! , Loire-atlantique
@jossopas
Faux l’article indique clairement que ce sont les propos exclusivement tenus par l’ex-assistante. De plus toujours selon ses propos il y a 1 ans !?! Bref du conditionnel de la part d’une ex-assistante déboutée par les prud’hommes…il y a peu, la véracité de ces dires peuvent émettre le doute. L’esprit de vengeance plane …
Je m’interroge sur le choix de la date et de la récurrence de ces articles, octobre 2019, octobre 2021, un point commun, des campagnes électorales….

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter