La Baule Infos

À La Baule l’opposition municipale S’OPPOSE !

En attendant que la justice statue sur la validité définitive des résultats des élections municipales de juin dernier, l'opposition et son leader Jean-Yves Gontier évalue les 100 premiers jours de la municipalité de Franck Louvrier. Bilan décevant. Plus de la moitié des promesses n'ont pas été tenues, une politique spectacle, une pratique de l'entre-soi et l'alourdissement de l’endettement de la ville.
Jean-Yves Gontier
Jean-Yves Gontier

L’opposition municipale emmenée par son chef de file Jean-Yves Gontier, 47 ans, avocat, (La République en Marche) dresse avec les 7 élus municipaux d’opposition dont 2 élus communautaires, un premier bilan de l’action de la nouvelle municipalité et de son maire Franck Louvrier (Les Républicains). « Animés d’une volonté de ne pas tomber dans la critique pour la critique, nous avons choisi de laisser la majorité s’installer et mettre en œuvre le programme pour lequel elle a été élue en juin dernier à la majorité relative, avec un faible écart de voix et un fort taux d’abstention »

L’opposition municipale fait le bilan des engagements pris par la majorité avant le 2nd tour des élections sous le titre « Engagements de crise, 100 jours pour agir, 16 mesures responsables ».  Les engagements non tenus ou partiellement tenus qu’il nous parait important de signaler aux Baulois sont :

engagement n°1 : la réaffectation et l’adaptation de budgets municipaux afin de mettre en œuvre les mesures prioritaires sans augmenter l’imposition locale. Cette promesse n’est pas tenue à ce jour et une grande incertitude demeure sur les finances de la ville pour 2020 et 2021. « La politique d’endettement choisie par Franck Louvrier risque d’entraîner à terme une augmentation des impôts locaux pour l’ensemble des contribuables Baulois. »

engagement n°2 : la mise en place d’une plateforme locale de vente à distance pour les commerçants baulois en collaboration avec la CCI de Nantes-St Nazaire. Cet engagement n’est pas tenu non plus alors que la seconde vague du virus était annoncée en juin par tous les scientifiques pour l’automne 2020. Aujourd’hui la majorité dit chercher des solutions « maison » mais n’a toujours rien mis en place concrètement.  

engagement n°4 : le guichet unique pour les entreprises, qui devait être anticipé en collaboration avec Cap Atlantique, la CCI et la région Pays de la Loire, n’est toujours pas mis en place 

engagement n°5 : la négociation globale avec VÉOLIA en faveur de tous les acteurs de la plage pour une réduction des droits de concession, une amélioration de l’animation et le nettoyage de la plage. Cet engagement n’a pas été tenu malgré les nombreux effets d’annonces du maire

engagement n°9 : l’engagement de mettre en place un conseil pour l’environnement marin et la préservation de la biodiversité présidé par l’Amiral François Dupont n’est également pas tenu. De plus les contours de cet engagement sont flous notamment les relations avec l’État et les acteurs locaux.

engagement n°10 : l’engagement de développer une politique performante de propreté urbaine et de lutte contre la pollution sur la voie publique n’est pas tenu. 

engagement n°14 : Contrairement à ce que Franck Louvrier avait promis aux Baulois, aucune utilisation et valorisation des atouts de la ville pour promouvoir le télétravail n’a été faite.

engagement n°16 : l’engagement de mettre en place un nouvel espace éphémère d’animations culturelles au 1er étage du passage du Royal n’a pas été tenu

Au total, plus de la moitié des engagements qui devaient être pris entre le 1er juillet et le 15 octobre dernier ne l’ont pas été. Et plusieurs promesses comme l’engagement n°7 de  créer un comité de veille et d’information sanitaire sous l’égide du docteur Élisabeth Hubert dont Franck Louvrier a été l’assistant parlementaire en 1994, restent très flous quant aux bénéfices réels pour le quotidien des Baulois surtout en période de pandémie .

« ce n’est pas un maire pour les Baulois, c’est un maire pour ceux qui l’ont élu. »

 « Franck Louvrier est obnubilé par l’image davantage que par l’intérêt général ». Omniprésent dans les médias, Louvrier a cette particularité de faire tout le temps parler de lui. L’essentiel de sa politique est une politique spectacle qui consiste en « donner à voir ». Il va jusqu’à communiquer sur des faits et geste de sa vie privée comme l’a montré la communication autour de son mariage en présence de Nicolas Sarkozy. Il confond intérêt privé et intérêt public. Attention au mélange des genres !

Élu avec 23% seulement des voix des inscrits du corps électoral de La Baule « ce n’est pas un maire pour les Baulois, c’est un maire pour ceux qui l’ont élu. »

Il met à l’écart tous ceux qui ne l’ont pas soutenu pendant la campagne des municipales en faisant pression sur les associations. Il les menace, par l’intermédiaire de son adjoint aux finances Jean-Philippe Dupuis, de ne pas renouveler leurs subventions si les responsables qui ne sont pas de son bord ne démissionnent pas. C’est ce qu’il s’est passé par exemple au sein du bureau de l’association du jumping de La Baule avec le limogeage de Rémy Clero et son remplacement par Pierre de Brissac. Pareil pour le Conseil municipal Jeunes et le Comité de jumelage dont les responsables ont été mis au placard du jour au lendemain. 

Au conseil municipal siège une majorité populiste dont le porte-parole, le Rennais Bertrand Plouvier, se comporte davantage comme le chef du bureau de l’information et de la propagande du maire que comme un responsable de groupe municipal. Il profite des séances du conseil municipal pour distiller des messages politiques et tente d’empêcher l’opposition de s’exprimer, le maire ne supportant pas qu’on lui porte la contradiction ou qu’on lui réponde. Nous défendons au contraire les valeurs du pluralisme, de la liberté d’expression, et de la démocratie. 

Nous contrôlerons le respect des engagements qui ont été pris devant les baulois par la majorité élue en juin dernier, et dénoncerons chaque fois que cela sera nécessaire, les dérives dans tous les domaines, budgétaire, social, fiscal. Nous proposerons des alternatives crédibles chaque fois que le besoin s’en fera sentir. Telle sera notre mission première dans l’opposition et croyez bien que mon engagement personnel ainsi que celui de toute mon équipe sera total dans les semaines et les mois à venir. 

01/12/2020 | 9 commentaires
Article précédent : « La Baule : 80 000 habitants virtuels »
Article suivant : « Conseil municipal de La Baule : le maire n’a pas répondu aux questions avec clarté »

Vos commentaires

#1 - Le 01 décembre 2020 à 11h17 par Emma le retour
vous en avez de la chance ,vous les Baulois d'avoir une vraie opposition active qui vous aime et se bat pour vous. ce n'est pas le cas partout...
#2 - Le 01 décembre 2020 à 22h02 par Pascale, La Baule
Une opposition municipale présente et constructive. Une opposition qui alerte les Baulois sur la politique d'endettement de Franck Louvrier, qui conduit La Baule à la catastrophe !!!
Il faut se réveiller
#3 - Le 01 décembre 2020 à 22h13 par Bernard
La Baule n'a pas besoin d'un maire qui se préoccupe seulement de son image, omniprésent sur les écrans de télé ! Le bilan fait par le groupe d'opposition mené Jean-Yves Gontier des 100 premiers jours de Franck Louvrier est révélateur. F Louvrier a passé l'été à se montrer à la télévision et cet hiver il présente aux Baulois un projet financier catastrophique
#4 - Le 02 décembre 2020 à 11h50 par Caroline, La Baule
Louvrier était encore hier soir chez Pujadas pour donner son avis sur les stations de ski, le vaccin et des questions politiques. Ces propos étaient d'une banalité affligeante. Sa spécialité aller du côté du vent. Je crois que je vais le surnommer la montgolfière. LOL
#5 - Le 02 décembre 2020 à 19h17 par Destrand , La Baule
La seule compétence qu’il maîtrise c’est l’art de la communication grâce à un réseau mis patiemment en place pendant des années auprès des médias mais c’est une enveloppe vide.
#6 - Le 06 décembre 2020 à 00h01 par ALEX KOVALEV, La Baule Les Pins.
******MODERATEUR****
Insultant
#7 - Le 06 décembre 2020 à 19h40 par chloé, Saint-nazaire
ça m'intéresserait et pas que moi de connaitre la position de M. Gontier et de M. Louvrier sur la vente des Chantiers de Saint-Nazaire à Fincantieri car il y a des salariés motammment des cadres des Chantiers qui habitent la Baule
#8 - Le 06 décembre 2020 à 21h09 par ALEX KOVALEV, La Baule Les Pins.
Avec la veste magistrale qu'il s'est prise aux municipales, on comprend aisément la frustration du kamarad Gontier, candidat malheureux du parti au pouvoir LREM au premier tour, candidat SE au second tour avec le soutien de l'ancien maire Metaireau, du General en retraite et de Madame la députée ..pour se retrouver perdant avec seulement 20,6 % des inscrits devant le solide LR Franck Ouvrier et son équipe de conseillers municipaux experimentés. Alors ce que l'avocat fait, c'est du bruit, sur un site qui "oublie" souvent d'utiliser les guillemets a bon escient et censure abusivement la contradiction. Beaucoup d'arguments de Gontier ne tiennent pas la route comme celui ci au hasard:

- Comment peut -on honnêtement reprocher à la Municipalité de ne pas avoir programmé des expositions prevues dans le passage du Casino/Royal ou il y a des locaux vides ? alors que:
-1) Tres peu de gens pourraient y assister sans contrevenir aux regulations Covid.
-2) Ceux qui y viendraient seraient susceptibles d'être contaminés.
C'est de la mauvaise foi une telle objection de Gontier, camarades LB info net. Car c'est bien de cela qu'il s'agit, a moins que vous nous faites savoir comment peut-on ne pas gaspiller les deniers publics et risquer des responsabilités pour des dommages collatéraux sanitaires dans des Expositions hors saison pendant une pandémie qui est loin d'être annihilée?
#9 - Le 06 décembre 2020 à 21h24 par ALEX KOVALEV, La Baule Les Pins.
Des gens de LREM (parti de Macron et Gontier) se plaignent ici du fait que Mr Le Maire de La Baule maitrise l'art de la communication: c'est l'hôpital qui se fout de la charité, ou de la jalousie ?

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter