La Baule Infos

A fond la Bulle à Escoublac

La 16e édition de la Bulle s’est tenue du 7 au 9 juillet à la Maison des Associations d’Escoublac en présence d’une vingtaine de scénaristes et auteurs affirmés dans le monde de la BD dont Christophe Arleston (Lanfeust de Troy) et Bruno Basile (Les Aventures de Sarkosix).

Le festival, organisé par « Relais et Culture » d’Escoublac, s’est voulu aussi pédagogique, en répondant à une demande de l’association Jeunesse et Avenir voulant axer cette édition comme « un vecteur d’approche à la lecture ». Plusieurs ateliers se sont déroulés sur ce thème ainsi que sur l’univers du manga et les jeux créatifs.
Des planches thématiques ont été présentées sur la thématique de « l’utilisation de l’image pour bâtir un projet » grâce à un partenariat noué entre le Relais Culturel et trois écoles de Monfort-sur-Meun (35), les élèves envoyant régulièrement des dessins à l’association.
Le temps fort de cette manifestation a été la séance de dédicaces du samedi avec les nombreux auteurs présents à Escoublac dont la vedette incontestée du salon : Christophe Arleston, auteur de la cultissime série Lanfeust de Troy et de sa petite sœur Trolls de Troy.
Le chapiteau dressé pour l’occasion fleurait bon la bulle avec ce petit parfum d’encre et de folie douce des créateurs de bandes dessinées, appliqués à leurs dédicaces.


Rencontre avec Bruno Bertin, l’auteur de la série Vick et Vicky :
Originaire de Fougères, passionné d’histoire et d’architecture, Bruno Bertin sort sa première bande dessinée en 1990, puis, c’est le succès avec « Vick et Vicky » éditée aux éditions du P’tit Loup. Cette série comporte aujourd’hui 16 volumes.
« Mes deux héros sont un garçon Vick et son chien Vicky, ils doivent résoudre des énigmes dans des lieux réels comme le Mont St-Michel, la Savoie, la forêt de Brocéliande ou l’Egypte. Cette collection a aussi une visée pédagogique, car chaque album comporte des pages historiques du lieu de l’action ».
Bruno Bertin est comme tous les auteurs de BD resté un grand enfant : « Adolescent, je voulais déjà faire de la bande dessinée, le seul moyen pour y arriver était de rencontrer des auteurs, c’est ce que j’ai fait dans des salons comme celui-ci ; puis est arrivé le succès avec Vick et Vicky qui ont maintenant 16 ans d’existence, je n’ai pas du tout envie de les enterrer, ils me font marrer. Le public suit, les ventes ont même explosé cette année avec plus 40 % d’albums écoulés ».
Les 16 histoires de la série se sont vendues à 300 000 exemplaires, un bel exemple de réussite pour un dessinateur qui tient à souligner qu’il s’agit d’un travail d’équipe et que les éditions du P’tit Loup qu’il a créé se portent bien, fêtant d’ailleurs cette année les 60 ans d’existence d’une autre série célèbre en catalogue : Sylvain et Sylvette.
Le président du Relais Culturel Bernard Bertho s’est, pour sa part, réjouit de l’affluence de ce festival « à dimension humaine et conviviale ». Il compte bien rééditer l’opération l’année prochaine.
 

Bruno Bertin
Bruno Bertin
Auteur : JRC | 11/07/2011 | 0 commentaire
Article précédent : « Rétro mobile à La Baule »
Article suivant : « Grandes gueules et « faces-book » par Jean Mulatier »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter