La Baule Infos

9e édition du festival de jazz

Depuis maintenant neuf ans, des airs de jazz soufflent en rafale sur la baie de La Baule. La municipalité et l'office de tourisme à l'initiative de ce festival permettent à un large public d'assister gratuitement à des concerts en plein air, chaque jeudi, vendredi et samedi. Cette semaine, ça va de nouveau swinguer avec Armel Amiot et sa planche à laver.

Ce festival de jazz de la Baule est l'occasion à chaque rendez-vous hebdomadaire de se laisser bercer au rythme du jazz et de ses multiples déclinaisons. Avec Armel Amiot et sa planche à laver, c'est le jazz de la Nouvelle-Orléans qui est à l'honneur. Ce quartet a pour ambition de partager avec le public, sa passion de la musique de la Nouvelle-Orléans. Alors, bien évidemment, on entendra de nombreux standards du jazz du début du XXe siècle, puisés dans le répertoire d'Armstrong, Sydney Bechet, Georges Lewis.

Mais, il faut aussi évoquer toute la spécificité et la diversité des musiques de la "big easy" : le blues, les negro-spirituals et tous ces airs et rythmes créoles, qui, issus des différentes vagues d'immigration n'ont cessé d'enrichir la tradition musicale de cette ville.

 La planche à laver

 L'instrument vedette de cette formation est le "washboard" (planche à laver). Objet étrange, il est à l'origine destiné à laver et battre les tissus. Dans la Nouvelle-orléans des années quatre-vingt-dix, les premiers batteurs de jazz ont utilisé des planches à laver en métal, qu'ils grattaient avec les doigts, recouverts de dés à coudre. On peut reproduire au "frottoir" comme l'appelaient les Cajuns, la plupart des effets obtenus sur la caisse claire d'une batterie, mais il y a autant de baguettes que de dés. Le son est unique et c'est Michel qui s'en charge. Armel Amiot est au banjo et également chanteur du groupe. Gilles Véron joue de la clarinette et Sébastien Vallet est au saxo basse. La formule est originale, le son inimitable, mais le plus important c'est que de cette musique sort d'une folle énergie, d'une bonne humeur contagieuse. Concerts jeudi 22 de 19 h 30 à 21 heures sur l'esplanade du Casino, vendredi 23 de 21 à 23 heures, place Leclerc avenue De gaulle, sans oublier une animation programmée chaque samedi sur l'avenue Lajarrige de 11 à 12 heures.

Auteur : Jude Brooks | 19/07/2010 | 0 commentaire
Article précédent : « Les pieds dans le sable, les oreilles sur d'autres continents »
Article suivant : « De la musique pour réchauffer l’ambiance »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |  Tél. : Rédaction  |   Nous contacter